Bien-être au travail : créer des opportunités

Le bien-être au travail : une thématique qui s’impose

Penser le bien-être au travail dans toutes ses dimensions

L’omniprésence du bien-être dans les débats sociétaux révèle les évolutions de nos sociétés dans la place accordée au travail.  Le bien-être est largement mentionné dans les rapports annuels de responsabilité sociétale des entreprises et apparaît comme un indicateur de performances sociales, et les chaires de recherche et d’enseignement se multiplient autour de ces thématiques, sous les aspects de la santé ou de l’épanouissement au travail.

Si la notion de bien-être au travail peut apparaître subjective, elle a pourtant un impact économique mesurable sur la performance des entreprises. La souffrance au travail est devenu un risque professionnel et a des  conséquences sur la santé financière de l’entreprise, et plus largement sur l’économie nationale : augmentation de l’absentéisme et du turn-over, hausse des accidents du travail, démotivation, baisse de créativité, baisse de productivité, dégradation du climat social…

S’appuyer sur la thématique du bien-être pour créer des opportunités

Organiser le bien-être au travail : diagnostics et préconisations

Redonner du sens au travail et veiller au bien-être des collaborateurs deviennent alors des leviers pour améliorer les performances des salariés et des entreprises.

Chaque salarié investit son emploi et y trouve ou non matière à contentement. Certaines études ont mis en avant que cet investissement se déploie généralement pour chaque personne autour d’un axe privilégié parmi les 4 suivants :

  • capacité de création, de construction, de gestion d’une activité
  • capacité de découverte, d’enrichissement personnel
  • capacité d’intégrer un collectif
  • capacité d’éprouver un sentiment d’utilité vis-à-vis des autres.

Cette approche ouvre des pistes d’analyse, sans épuiser la question. Elle montre surtout comment la thématique du bien-être au travail peut être pleinement saisie par l’entreprise pour questionner ses activités, son organisation, afin d’en faire un réservoir d’opportunités de développement.

Prépa-Mental vous accompagne dans toutes vos actions liées au bien-être dans votre structure : diagnostic, préconisations, plan d’actions, etc., en fonction de vos besoins et de votre métier.

Pour une approche riche, viser une approche complète

Appréhender le bien-être au travail de façon globale

Pour une approche plus riche, le bien-être au travail doit s’appréhender globalement. Les 12 dimensions listées par le Think Tank La Fabrique Spinoza offrent pour cela une grille complète d’analyse :

  • le cadre de travail : l’environnement physique et matériel du salarié
  • le cadre des valeurs et de l’éthique manifestée par l’entreprise, au travers de ses produits, de son comportement vis-à-vis de
    ses différentes parties prenantes et de sa façon d’interagir avec son
    environnement
  • la gouvernance comme l’ensemble des règles de fonctionnement qui régissent les relations entre l’entreprise et ses salariés, ainsi que les différents éléments qui constituent et conditionnent cette relation
  • la relation au temps dont les aspects influencent le déroulement du travail et son expérience même
  • le management
  • les relations sociales comme l’ensemble des relations humaines entre les collaborateurs
  • les modes d’organisation du travail parmi lesquels les objectifs et les consignes
  • la relation à la vie privée comme prise en compte globale par l’employeur du salarié et l’attention portée à sa situation personnelle et sa vie privée
  • la nature du travail
  • la rémunération et les avantages
  • les formations et les opportunités d’évolution offertes par l’employeur
  • la sécurité de l’emploi